Topic outline

  • General

  • Chapitre 1: : Les différents types de rapports produit en master

    Le rapport est un peu le récit d’une expérience. Il n’est pas entièrement chronologique comme le serait une prise de notes.

    Bien qu'il doive être structuré en parties (trois de préférence), il laisse place à la créativité, à l'engagement personnel. De même le ton doit être le plus impersonnel possible.

    Notre typologie reprend et élargit celle de Bruno Camus qui distingue trois catégories principales de rapports ou mémoires : le rapport d’expérience, celui de recherche et celui de compilation. Il existe aussi les rapports dits techniques, mais leur étude n'est envisagée sur ce site que sous les aspects communs avec les autres types de rapport.


  • Chapitre 2 : Comment présenter votre rapport ?

    Les 9 points qui suivent correspondent à ce que l’on devrait prévoir dans l’aspect extérieur d’un rapport. Désormais les pratiques européenne et américaine sont assez comparables.


  • Chapitre 3 : La relation entre auteur et destinataires du texte

    Quel que soit le type de rapport à rédiger, le rédacteur doit être conscient du fait

    - qu'il cherche à établir une relation avec ses destinataires et à obtenir leur adhésion,

    - qu'une bonne partie de son information vient des autres,

    -que, par conséquent, il lui faut maîtriser la façon dont il garde les traces de ses lectures, dès le départ. Il lui faut relever dans le texte consulté des citations potentielles et les conserver pour enrichir son texte ou pour des notes en bas de pages. Cela demande une discipline minutieuse.


  • Chapitre 4 : Comment structurer votre rapport ?

    Comment bien formuler le titre ?

    1- Le titre est une promesse de l’auteur au lecteur.

    2- Le titre est court mais synthétise le tout souvent par un processus de nominalisation : c’est pourquoi un substantif sert souvent à titrer.

    3- Le titre acquiert une précision de champ sémantique s’il s’appuie sur des déterminants comme les articles définis ou d’autres référents communs à l'auteur et au lecteur.

    4- Un sous-titre permet d’expliciter l'intention de l’auteur du texte.

  • Chapitre 5 : Le mémoire Master Recherche

    Le mémoire de Master est un exercice d’initiation à la recherche dans lequel le candidat traite un sujet original sous la direction d’un enseignant /chercheur.

    La phase de recherches se conclut par la rédaction d’un mémoire, qui est ensuite soutenu devant un jury.

    Le mémoire doit montrer la capacité du candidat à poser une problématique, développer une argumentation et maîtriser une bibliographie : il doit connaître l’état d’une question et faire avancer la recherche.

  • Chapitre 6 : La Structure de la bibliographie

    La bibliographie recense la liste des ouvrages ou publications que vous aurez lue ou consultée. Elle peut s'appeler « Orientation bibliographique », « Indications ou Références bibliographiques » selon la longueur et l'ampleur des documents cités. Elle comprend une liste de notices bibliographiques rangées par ordre alphabétique et reflète votre travail, ses orientations, son organisation. C'est un outil précieux pour d'autres chercheurs ou pour vos nouvelles recherches. Rédigez-la avec soin car elle sera lue très attentivement.


  • Chapitre 7: Table des matières, Annexes du mémoire de master

    Les termes « table des matières » et « sommaire » donnent lieu à des confusions. En français, une table des matières est une liste de titres de chapitres suivis de leur numéro de page. Le terme « sommaire »remplace celui de « table des matières » quand le document ne compte que quelques dizaines de pages, ce qui convient bien au rapport.