Topic outline

  • General

  • Introduction générale

    Cette introduction générale vise à  définir les notions de Droit, d’Histoire et d’Institutions ; ensuite voir l’importance et le but de la discipline Histoire du droit et des institutions et enfin la manière de l’enseigner et la  pratiquer.


  • Les Institutions de l’Afrique traditionnelle

    Ce chapitre étudie les institutions politiques et le droit traditionnel de l’Afrique noire. En effet, l’Afrique traditionnelle ou si l’on veut l’Afrique avant tout non influencée par les contacts étrangers, a produit un droit et des institutions pour l’organisation sociale qui ont perduré malgré les influences diverses qui se sont exercées aujourd’hui. Dans cette perspective, il y a lieu d’étudier d’une part les institutions politiques et d’autre part les institutions juridiques qui sont riches d’enseignement.


  • Les institutions de l'Afrique islamisée

    L’Afrique a été profondément influencée par l’islam, à la fois en tant que religion et civilisation. Cette influence qui n’a pas totalement bouleversé les traditions africaines a tout de même produit des institutions politiques, juridiques et sociales originales qu’il convient d’étudier. Aussi, il convient, dans ce chapitre, d’analyser, successivement, les facteurs liés à l’implantation de l’islam, son influence sur les institutions politiques et administratives au Soudan médiéval ainsi que les institutions et le droit musulmans.


  • Examen du Semestre 1

    L’étudiant trouvera ici le sujet d'examen du semestre 1.

  • L’héritage romain

    L’Afrique a été durablement influencée par la colonisation européenne qui a transposé son système normatif et institutionnel pour l’insérer dans la modernité. Or cette Europe conquérante est le fruit même d’une double tradition : romaine et médiévale. En ce qui concerne l’héritage romain, pendant des siècles, dans toute l’Europe occidentale et centrale, le droit romain, considéré comme le droit commun ou la raison écrite, a été la base essentielle des études de droit. Longtemps après les codifications, jusqu’au milieu du XXe siècle, tous les étudiants en droit ont dû l’apprendre. Aussi, l’héritage romain peut être appréhendé aussi bien en droit public qu’en droit privé.


  • L’héritage du Moyen-age

    Ce chapitre est consacré à l’étude de l’héritage du moyen-age européen, période qui se situe entre les monarchies barbares et l'émergence des Etats modernes, plus précisément du Ve siècle au XVIe siècle. Cette période présente de nouvelles institutions politiques (avec la royauté franque et la féodalité) et un pluralisme juridique remarquable.


  • La modernisation du droit

    Cette période va du 16ème siècle à la fin du 18ème siècle et correspond à l’effondrement du monde médiéval sur le plan religieux. A une société organisée en soi, se substitua la société organisée par l'Etat. Aussi, il sera étudié successivement la fondation de l'Etat moderne et la constitution du droit privé, un système juridique rationalisé, systématisé, bref attentivement codifié.