Les modalités de conversion en unités monétaires légales du pays des créances et des dettes résultant d’opérations faites en monnaies étrangères se situent à trois niveaux :

-         L’entrée dans le patrimoine ;

-         A l’inventaire ;

-         A la date d’encaissement ou de règlement.

Elles traduisent respectivement par :

-         L’inscription de la valeur d’origine ;

-         Un ajustement de ces valeurs en fonction du cours de change à l’inventaire (écarts de conversion positifs ou négatifs) ;

-         La mesure d’une différence de change (gain ou perte) à la date d’encaissement ou de règlement, sauf si, antérieurement, une opération de couverture de change en a fixé définitivement le montant, à la date de cette opération de couverture.