Depuis Rio 1992 et même bien avant (1987, 1973), il a été démontré que l’atteinte des objectifs du Développement Durable (réduire l’extrême pauvreté et la faim, réduire la mortalité infantile et combattre les maladies, accéder à l’eau potable et à l’éducation, etc.) passe par la prise en compte de l’environnement à tous les niveaux. Gouvernements, individus, universitaires et hommes politiques se sont intéressé à l’environnement. Au Mali, sa prise en compte est présente dans tous les projets de développement socio-économique et d’aménagement du territoire, permettant d’atteindre les objectifs du DD. Ces derniers visent à assurer à tous les citoyens un environnement sain, durable respectueux des ressources naturelles. Or à l’heure actuelle, les écosystèmes sont sérieusement menacés car ils connaissent une dégradation plus rapide que leur régénération. Prévenir la dégradation de l’environnement et promouvoir sa protection sont des éléments centraux de la politique environnementale d’où les raisons de ce cours.

En plus, l’apprenant est témoin, acteur et vecteur de tout changement. Le Mali est un pays sahélien, semi-désertique dont le territoire est confronté à la persistance de la sécheresse, l’avancée très rapide du désert et la dégradation accélérée des ressources naturelles depuis plusieurs décennies, et aux effets des changements climatiques. Sur le plan économique, l’économie repose essentiellement sur le secteur primaire (agriculture, élevage, pêche) qui occupe ≈ 80% de la population et contribue à 44% du PIB. La pauvreté touche environ 2 personnes sur trois et ces populations pauvres dépendent des ressources de l’environnement pour leur existence. Ces situations se traduisent par une dégradation très rapide des ressources naturelles et du cadre de vie, et par l’atteinte à la sécurité alimentaire. De plus, les écosystèmes dégradés rendent les populations très vulnérables à l’impact et à la fréquence accrue des sécheresses, et d’autres catastrophes naturelles.

Face à la dégradation rapide de nos écosystèmes, le pays a adopté et élaboré de nombreuses politiques en faveur de l’environnement.

Quels sont les différents instruments de ces politiques, comment sont-t-elles appliquées, quels sont les forces et les faiblesses?