La géographie rurale est la branche de la géographie humaine qui étudie l’organisation des paysages ruraux et leurs composantes notamment :

  • Les paysages et les structures agraires,
  • L’habitat en zone rurale,
  • Les activités en milieu rural,
  • Les différents types d’agriculture,
  • Les systèmes de productions agricoles.

Dans cette étude, l’accent doit être surtout mis sur le monde rural à travers les ménages et les entreprises agricoles, mais aussi sur la dynamique et la mobilité des personnes.

Le « mot rural » est donc beaucoup plus large que celui de l’agriculture .L’espace qualifié de rural, n’est pas seulement le siège des activités rurales (agriculture, élevage, pêche, chasse, cueillette etc....), mais il comporte aussi d’autres activités comme le commerce, l’artisanat, le tourisme et l’agroforesterie etc...

Le milieu rural abrite donc, aussi bien les activités urbanisantes que les populations vivant des activités rurales.IL est donc important de comprendre les relations que les sociétés rurales nouent avec  leur milieu, notamment avec la terre qu’elles exploitent pour la satisfaction de leurs besoins : des relations durables, profondes et solidifiées par des habitudes durables, mais complexes à causes de l’interdépendance entre le milieu naturel et le milieu humain.

A ce titre la géographie rurale vise entre autres à :

  • Caractériser les systèmes de productions et d’en identifier les principaux, en vue d’évaluer leurs impacts sur les milieux naturel et anthropisé et leurs résultats technico-économiques,
  • Comprendre pourquoi, les villes grignotent –elles l’espace rural,
  • Analyser la nature des relations entre les cultures, l’élevage, ainsi que leurs impacts sur la durabilité du système agraire à travers la gestion des espaces pastoraux comme les couloirs de transhumance,
  • Evaluer l’importance des ressources alimentaires destinées à l’autoconsommation,
  • Evaluer la productivité des principaux facteurs de production : la terre, le capital humain (main d’œuvre) et les consommations immédiates,
  • Comprendre les processus de diversification agricole et identifier leur impact sur les consommations et la sécurisation des revenus,
  • Analyser les formes d’organisation collective et leur impact sur la conduite des opérations culturales et l’accès aux crédits et aux intrants agricoles,
  • Evaluer l’importance et les causes des flux migratoires, ainsi que la nature et les causes des phénomènes interrelationnels villes et campagnes.