Sans renoncer à une présentation systématique du droit positif, ce cours  propose une initiation à la problématique de la protection de l’environnement. Une section préliminaire est consacrée à un éclairage conceptuel et un aperçu général sur la problématique environnementale. La première section dresse la trame historique de protection de l’environnement et de ses ressources notamment pendant l’antiquité, le moyen âge et l’époque contemporaine jusqu’à l’avènement du droit l’environnement. La deuxième section est consacrée au processus de formation du droit international de l’environnement qui traduit la volonté de la communauté internationale dans la protection notre biosphère, c'est-à-dire à l’analyse ou l’étude des règles destinées à assurer le respect de la réglementation internationale sur l’environnement et les ressources environnementales. Cette partie sert aussi à comprendre et appréhender les rencontres internationales ayant permis la formation du droit international de l’environnement. 

 La quatrième section illustre l’existence d’une règlementation nationale sur l’environnement au Mali. Le Mali ne s'est impliqué que très progressivement dans le courant mondial de protection de l'environnement. Tout comme pour les autres Etats africains, l'évolution de la position malienne s'est manifestée en trois moments. D'abord, la période allant jusqu'à la conférence de Stockholm de 1972, c'est celle de la méfiance à l'égard du discours écologique. Ensuite, la phase intermédiaire entre la conférence de Stockholm et celle de Rio est caractérisée par la prise de conscience de la nécessité de préserver la nature dans son propre intérêt. Enfin, vient la phase de la conférence de Rio, sur l'environnement et le développement qui marque un point de départ d'un véritable engagement malien au sujet de la protection de l'environnement.

On constate  une PROFUSION NORMATIVE en matière d’environnement au Mali. Ainsi, cette Partie sert à expliquer la profusion normative et le buissonnement institutionnel qui connait le Mali depuis le début de l’ère écologique.