Available courses

La distribution est une activité économique désignant « l'étape intermédiaire entre les activités de production et de consommation ». Autrement dit, elle recouvre « toutes les opérations d’acheminement des produits du producteur au consommateur ». 

 

D'un point de vue juridique, la distribution s'entend « de l'ensemble des opérations matérielles et juridiques permettant l'acheminement des produits ou services du stade de la production à celui de la consommation ».

 

Au Mali, la distribution de biens et services est régie principalement par le Décret n°00-051/P-RM du 10 février 2000 portant organisation du commerce de distribution ainsi que la loi n° 2016-006 du 24 février 2016 portant organisation de la concurrence, le Décret n° 2018-0332/P-RM du 4 avril 2018 fixant les modalités d’application de la loi portant organisation de la concurrence et l’Acte uniforme OHADA du 15 décembre 2010 portant sur le droit commercial général (ci-après « l’AUDCG »).

 

Le Décret n°00-051/P-RM du 10 février 2000 définit la distribution comme le stade qui suit celui de la production de biens à partir du moment où ils sont commercialisés jusqu’à leur prise en livraison par le consommateur final. 

 

Pour le reste, la matière est dominée par la liberté contractuelle : les parties au contrat (fournisseur et distributeur) définissent librement les modalités de leurs relations, le fournisseur choisit librement le mode de distribution de ses produits, les membres de son réseau. La pratique a ainsi inventé toute une série de techniques permettant la distribution de biens et services.

 

Mots clés : Commercialisation des produits et services – activité commerciale– liberté technique contractuelle – protection du marché 

 


L’arbitrage est un mode alternatif de règlement des différends permettant aux parties de régler leurs différends par une justice non étatique. 

 

Ce mode alternatif de résolution des différents présente d’indéniables avantages par rapport à la justice étatique réputée pour sa lenteur et son imprévisibilité. 

 

Il est en premier lieu « une justice privée qui a le mérite de préserver les relations d’affaires ». 

 

Il est en deuxième lieu un mode de résolution des différends par un organe présentant les garanties d’expertise, d’indépendance et d’impartialité indispensables à l’exercice de la fonction de juger.

 

Il s’agit en troisième lieu d’une justice confidentielle qui permet aux acteurs de résoudre leurs différends loin des médias qui ont aujourd’hui envahi les enceintes judiciaires.

 

Ainsi, l’attrait de l’arbitrage demeure naturellement « vivace en Afrique, notamment en matière d’investissements étrangers ou des secteurs d’activité où les compétences techniques des arbitres sont recherchés ».

 

L’arbitrage est l’une des matières régies par le droit OHADA. Il était initialement régi par l’Acte uniforme du 11 mars 1999 relatif au droit de l’arbitrage et le Règlement d’arbitrage de la CCJA du 11 mars 1999. Ces textes ont été abrogés par l’Acte du 23 novembre 2017 relatif au droit de l’arbitrage adopté à Conakry et le Règlement d’arbitrage de la CCJA du 23 novembre 2017.

 

Mots clés : Règlement des différents – droit OHADA – justice contractuelle – Cour de justice et d’arbitrage de l’OHADA – célérité – expertise - confidentialité

 


Notre pays fait partie de ceux qui ont adopté l’économie de marché comme modèle économique. Ce système repose sur la liberté du commerce et de l’industrie mais également sur la liberté de la concurrence.

 

L’exercice des activités économiques est en principe libre sous réserve du respect de la législation en vigueur. Le développement économique et l’initiative privée sont encouragés par l’adoption d’une législation favorable au climat des affaires. La protection du principe de libre jeu de la concurrence est indispensable à l’instauration d’un « climat de compétition saine entre entreprises tant publiques que privées »[1], qui est de nature à stimuler l’innovation, à accroître « le surplus du consommateur » et à récompenser le mérite.

 

Dans l’espace UEMOA, le législateur communautaire s’est saisi de la question de la concurrence lors de l’adoption, le 10 janvier 1994, du Traité de l’Union économique et monétaire ouest africaine. L’article 88 de ce texte pose le principe de l’interdiction des pratiques anticoncurrentielles. C’est ainsi que furent adoptés, le 23 mai 2002, trois textes majeurs en droit de la concurrence :

 

le Règlement n° 02/2002/CM/UEMOA du 23 mai 2002 sur les pratiques commerciales anticoncurrentielles ;

 

le Règlement n° 4/2002/CM/UEMOA du 23 mai 2002 relatif aux aides d’État à l’intérieur de l’Union économique et monétaire ouest africaine et aux modalités d’application de l’article 88 (C) du Traité ;

 

la Directive n° 02/2002/CM/UEMOA relative à la coopération entre la Commission et les structures nationales de concurrence des États membres pour l’application des articles 88, 89 et 90 du Traité de l’UEMOA.

 

Une année plus tard, fut adopté le Règlement n° 09/2003/CM/UEMOA du 23 mai 2003 portant Code communautaire anti-dumping.

 

En 2008, les autorités communautaires ont adopté deux nouveaux textes :

 

l’Acte additionnel A/SA.1/06/08 portant adoption des règles communautaires de la concurrence et de leurs modalités d’application au sein de la CEDEAO ;

 

l’Acte additionnel A/SA.2/06/08 portant création, attributions et fonctionnement de l’autorité régionale de la concurrence de la CEDEAO. 

 

En droit malien, les premiers textes majeurs en droit de la concurrence furent l’Ordonnance n° 92-021/P-CTSP instituant la liberté des prix et de la concurrence et le Décret n° 92- 133/P-CTSP réglementant la liberté des prix et de la concurrence.

 

Ce dispositif fut réformé par l’Ordonnance n° 07-025/ P-RM du 18 juillet 2007 portant organisation de la concurrence.

 

La dernière réforme intervenue en droit de la concurrence est la loi n° 2016-006 du 24 février 2016 portant organisation de la concurrence. 

 

Le présent cours consistera en une analyse du cadre juridique de la concurrence au Mali et dans l’UEMOA.

 

Mots clés : Liberté de la concurrence – économie de marché – protection du marché – 

protection du consommateur – répression

 



[1] Cour de justice de l’UEMOA, arrêt n° 11 RP 003.20 du 30 avril 2014, Traoré T. M. et Syb L. S. D.


Auteur : Yacine Boujija, ESG-UQAM

Gestion des projets : cours conçu dans le cadre du projet ESG-UQAM
Chargé de cours : Patrick Blandeau

Cours fait dans le cadre du projet ESG-UQAM
Auteur : Alain PAQUET, Ph D. Professeur Titulaire Département des Sciences économiques Chaire en Macroéconomie et prévisions ESG-UQAM

Les suretés sont l’affectation au bénéfice d’un créancier d’un bien, d’un ensemble de biens ou d’un patrimoine afin de garantir l’exécution d’une obligation ou d’un ensemble d’obligations quelle que soit la nature juridique de celles-ci et notamment qu’elles soient présentes ou futures, déterminées ou déterminables, conditionnelles ou inconditionnelles et que leur montant soit fixe ou fluctuant. Elles sont des techniques juridiques destinées à assurer le règlement des créances pour le cas où le débiteur ne disposerait pas de biens d’une valeur suffisante pour désintéresser l’ensemble des créanciers. Garanties de paiement, elles s’ajoutent au rapport d’obligation sur lequel elles portent sans en résulter. Le terme de garantie désigne l’engagement d’une personne envers un créancier en vue du payement de la dette d’un débiteur. Le garant s’engage à exécuter l’obligation du débiteur, à payer en cas de défaillance de celui-ci. A cet effet, la garantie concerne tout moyen de sécurisation du créancier mais toute sûreté est une garantie  sans que toute garantie ne soit une sûreté. De par son objet consistant à rendre plus probable l’exécution d’une obligation à terme, une sûreté constitue une garantie. Si toute sûreté est une garantie, la réciproque n’est pas toujours possible car la garantie est une notion fonctionnelle qui est plus large. L’AUS s’applique, par principe, à toutes les sûretés définies dans l’article 1er, alinéa 1er, comme : « les moyens accordés au créancier par la loi de chaque Etat partie ou la convention des parties pour garantir l'exécution des obligations, quelle que soit la nature juridique de celles-ci obligations civiles ou commerciales, obligations de donner, de faire ou de ne pas faire, obligations volontaires ou légales. A l’opposé, sont expressément exclues du domaine d’application du texte certaines sûretés notamment dans l’alinéa 2 de l’article 1er de l’AUS dispose que : « les sûretés propres au droit fluvial, maritime et aérien font l'objet de législations particulières ». En outre, sont exclues, d’une part, la mise en gage de marchandises dont le débiteur peut disposer par bordereau de nantissement, connaissement, récépissé de transport ou de douane, qui sont constituées suivant des dispositions propres à chacun de ces titres ou documents (article 52) et, d’autre part, la mise en gage des propriétés incorporelles (articles 53 et 77). Il en va de même de toutes les nouvelles sûretés que créerait un Etat partie et qui seraient actuellement non régies par l’AUS. Par ailleurs, l’AUS laisse la possibilité à tout Etat partie de créer de nouveaux privilèges généraux (article 106, al. 2) ou spéciaux (aucune disposition expresse ne prévoit une telle possibilité mais celle-ci découlerait des principes généraux du droit) non traités par lui. Les sûretés ont comme avantage principal de favoriser le crédit, aussi bien le crédit institutionnel que le crédit individuel. Les sûretés ont pour objectif d’améliorer la situation du créancier et leur mise en œuvre a pour effet d’éteindre la créance grâce à la technique de l’accessoire. Nous avons les sûretés réelles ou personnelles. Il y a sûreté personnelle lorsque le créancier prévient le risque d’insolvabilité en le répartissant sur deux (ou plus) patrimoines : cela en obtenant d’un (ou plus) autre débiteur (le garant) un droit de créance (qui est un droit de gage général) garantissant l’exécution de l’obligation du débiteur principal (lequel doit, en définitive, supporter seul la dette puisque le garant dispose contre lui d’un recours). Le créancier a ainsi deux (ou plus) débiteurs et, même s’il n’a dans le patrimoine de chacun d’eux qu’un droit de créancier chirographaire, son droit de gage général est multiplié dès l’instant qu’il est peu ou moins probable que tous les débiteurs soient insolvables lors de l’exigibilité de la dette. Les sûretés personnelles sont réparties en deux types, en l’occurrence le cautionnement et les garanties autonomes qui adjoignent au débiteur un garant obligé pour un autre. Ce garant aura un recours contre le débiteur principal qui devra finalement supporter la dette. Dans le cas de la sûreté réelle lorsque le créancier se contente du patrimoine de son débiteur, mais en se faisant consentir une priorité sur le prix de la vente d’un bien déterminé (meuble ou immeuble) ou de l’ensemble du patrimoine de son débiteur (sûreté réelle). Le droit de préférence permet de protéger le créancier contre le concours des autres créanciers ordinaires en cas de saisie (comme les créanciers chirographaires). Pour éviter la disparition du bien avant l’exigibilité de la créance, il est reconnu au créancier un droit de regard sur le bien : soit la remise du bien au créancier, ce qui implique une dépossession du débiteur (ce qui le cas dans le gage) ; soit un droit de suite permettant au créancier de suivre l’assiette de sa sûreté en quelque main qu’elle passe (lorsque la dépossession est impossible comme c’est le cas des meubles incorporels, ou inopportune comme c’est le cas d’un véhicule automobile ou de l’outillage).  C’est dans cette optique qu’on dénombre deux grands types de sûretés réelles : le nantissement et l’hypothèque. Le nantissement se caractérise par la remise de la chose au créancier qui en acquiert la possession (et non la propriété) et le droit de rétention. Le créancier nanti a en plus un droit de préférence. Il se paiera avant tous les créanciers. L’hypothèque permet au débiteur de conserver la possession, la jouissance et la propriété de son bien ainsi que le droit de vendre et de constituer sur lui de nouvelles sûretés. En revanche l’hypothèque a deux attributs, le droit de suite qui permet de saisir le bien entre les mains d’un tiers détenteur et le droit de préférence. Il existe néanmoins un troisième type de sûretés réelles, les privilèges qui sont celles que la loi donne à un créancier en raison de la nature de sa créance. Ils n’entraînent pas dépossession et confèrent au créancier un droit de préférence.


Le droit de la consommation est né dans les années 1960 à la suite de l’émergence du mouvement dit consumérisme[1]. Il s’agissait de protéger dans le cadre de la relation contractuelle, le consommateur en présence du « contractant qui a pour profession ce contrat[2] ».

Le droit de la consommation désigne l’ensemble des règles qui régissent les relations mettant en présence un consommateur et un professionnel.

 

Il poursuit un objectif de protection du consommateur considéré comme la partie faible au contrat. 

 

L’encadrement des relations entre professionnels et consommateurs a pendant longtemps été marqué, dans notre pays, par l’absence d’un cadre législatif et réglementaire spécifique aux relations de consommation[3] et les insuffisances du droit commun issu de la loi n° 87-31/AN-RM du 29 août 1987 portant régime général des obligations, alors même que les pratiques abusives connaissaient un réel développement. Ce n’est qu’en 2015 que le législateur a entrepris de doter notre pays d’un cadre juridique visant à assurer une meilleure protection des consommateurs, avec l’adoption de la loi n° 2015-036 du 16 juillet 2015 portant protection du consommateur[4] et son décret d’application du 7 juillet 2016.

 

Mots clés : Protection du consommateur – équilibre contractuel – Obligation précontractuelle d’information – sécurité des produits

 



[1] J. Carbonnier, Droit et passion du droit sous la Ve République, Flammarion, 1996, p. 180.

[2] J. Carbonnier, Droit et passion du droit sous la Ve République, Flammarion, 1996, p. 181.

[3] A. DIABATÉ, Réflexions sur la codification du droit de la consommation au Mali : contribution à la protection juridique des consommateurs, Ohadata D-18-19. Ainsi que le relève l’auteur, l’Ordonnance n° 025/P-RM du 18 juillet 2007 portant organisation de la concurrence ne protégeait que de manière incidente les consommateurs.

[4] JO du 7 août 2015, p. 1364.


Dans ce cours de droit pénal, sont enseignés les principes généraux (applicables quelle que soit l’infraction en cause) du droit pénal. C’est une étude de la responsabilité pénale, déterminant quelles sont les personnes, auteurs ou complices d’infractions, les conditions dans lesquelles elles sont punissables et les circonstances ou considérations particulières dans lesquelles elles ne le sont pas. Ainsi déterminée, la responsabilité est sanctionnée par une peine, sanction bien particulière parmi toutes les sanctions que connait le droit.

Ce cours s’adresse à des personnes désireuses de se familiariser avec l'outil informatique. Son contenu s’articulera essentiellement autour des notions fondamentales sur l'informatique en général, la structure et le fonctionnement d’un micro-ordinateur et s’étendra ensuite sur le traitement de texte sous Microsoft Word. Il comprend donc trois chapitres : Premier Chapitre : Notions générales Deuxième Chapitre : Système d’exploitation Windows Troisième Chapitre : Initiation au Traitement de Texte sous Word

These Legal English courses constitute an introduction to the General study of the legal systems and Laws existing in Mali. A small comparison is done with the American legal system in order to broaden student knowledges on the different topics.

The two chapters provide an overview of Legal English teaching for second language English speakers adopting a primarily pedagogical perspective. Chapter I deals with the legal systems. It focuses on the organization put in place in Mali or USA related to how is adopted a binding law and who adopt it. And finally, a focus is made on the practictionners, people (judges) who are designated to apply the general rules to the cases or litigation initiated by the parties to a law suit.

Chapter two deals with private Law as a general and binding set of rules applicable to individuals other than States and their Components. A distinction is made between two types of relationship possibly created between persons concerned by the said rules.


Ce cours d’initiation à l’anthropologie juridique consiste, dans une perspective comparatiste, à penser le phénomène juridique dans sa globalité (historique, géographique, philosophique et technique), en prenant en compte la diversité culturelle. La formation combine ainsi les théories du droit et les méthodes anthropologiques de recherches. De ce fait, le cours s’articule autour de deux axes : le premier axe porte sur la théorie générale de la discipline (fondements conceptuels) et le second axe sur l’anthropologie appliquée (contexte malien). Mots clés : Anthropologie ; Courants traditionnels ; évolutionnisme ; Diffusionnisme ; Anthropologie juridique ; Droits modernes ; L’acculturation juridique ; Colonisations juridiques.
Ce cours s’adresse aux étudiants qui sont à la recherche d’emploi, les accompagner dans leur recherche d'emploi est une mission complexe qui nécessite de concilier deux réalités celle de la personne, de son projet et celle du marché du travail. C'est un moment de confrontation, avec de forts enjeux qui expose les personnes aux jugements et aux évaluations. Chaque activité fait l'objet d'une fiche pédagogique avec l'objectif poursuivi, la méthode pour l'atteindre selon que vous travaillez en collectif, en individuel ou en atelier. Techniques de Recherche d’Emploi est là pour aider les étudiants à valoriser leurs cursus, et à travailler sur tous les outils afin d’optimiser leurs recherches d’emplois. Une recherche d’emploi bien préparée ouvre les portes de la réussite. Que vous soyez étudiant, débutant, expérimenté ou demandeur d’emploi, il est indispensable de trouver un travail rapidement. Pour trouver des offres d’emploi qui correspondent à votre profil, il ne faut pas hésiter à attaquer le marché avec efficacité et méthode. Il est important de bien les gérer et de bien les décrypter pour mettre toutes les chances de votre côté. Cependant, ce cours vous propose des pistes de réflexion et d’action pour mieux évaluer votre situation par rapport à l’emploi, en déterminant : - vos principaux champs d’intérêt, - les compétences (qualités, habiletés et aptitudes) qui constituent vos points forts, - vos besoins et attentes par rapport à un emploi; - savoir comment et où vous renseigner sur le marché du travail; Mots clés : Emploi, recherche, marché d’emploi, réseaux socioprofessionnels, processus de recrutement, intégration
Le cours privilégie l'étude des conflits de juridictions et des conflits de lois. L'enseignement comprend deux dimensions. L'une expose les éléments théoriques fondamentaux, dont la compréhension est indispensable à celle du droit positif. L'autre partie envisage les règles applicables par secteur. L'analyse de la théorie du droit des conflits porte respectivement sur l'identification de la règle de conflit de lois et sur l'application du droit étranger, ainsi que sur la compétence internationale des juridictions et la reconnaissance d'un jugement étranger. Mots clés : Conflit de lois, conflit de juridictions, compétence internationale, exéquatur.

Le cours est constitué d’une introduction, une première partie et une deuxième partie.

Dans sa partie introduction, il sera question de définir le mot droit de l’environnement et de déterminer son champ d’application. Dans un deuxième chapitre, le droit de l’environnement sera étudié comme science et technique, nouvelle branche du droit. Cette étude sera bouclée en invoquant sa finalité.

Dans une première grande partie, le droit de l’environnement est étudié du point de vue formation, autrement ses sources seront dégagées afin de faire comprendre de quoi il est question (chapitre I). Le chapitre II évoque ses grands principes (développement durable, pollueur-payeur, prévention, précaution et participation).

Dans la deuxième partie, il a été question de protection de la nature en deux chapitres. Le chapitre premier traite de la protection des espaces tandis que le deuxième nous évoque de la protection de la biodiversité.


Cette matière, dont la dénomination a pu varier dans le temps et l'espace (droit de la faillite, droit des entreprises en difficulté et procédures collectives), est un mode d'exécution collectif. Elle a été imaginée, à l'origine, pour sanctionner les mauvais commerçants, ceux qui abusaient des crédits et de la confiance des autres sur le marché. Il s'agissait donc de traiter de façon collective, contrairement aux voies d'exécutions individuelles, la situation d'endettement d'un failli. Avec le temps, les objectifs assignés à la procédure vont connaître une certaine évolution. Il ne s'agit plus uniquement de sanctionner le mauvais commerçant mais d'apporter des solutions pragmatiques susceptibles de permettre, à la fois; l'apurement du passif et éventuellement de sauvegarder un agent économique viable. Les règles encadrant les différentes procédures applicables selon la situation vont s'adoucir mais deviennent de plus en plus orientées vers des considérations d'ordre public économique. Ainsi, désormais la procédure collective désigne un ensemble de procédures nationales et/ou internationales visant à traiter la situation d'endettement d'un agent économique. 

Ce cours s'intéresse à l'ensemble des dispositions adoptées dans l'espace d'intégration juridique Ohada. Il mettra en exergue les particularités des procédures dites préventives (conciliation, règlement préventif) par rapport aux procédures dites collectives.

Le cours est consacré à l'étude approfondie de certains thèmes du contentieux civil international. Pour cette année, après le rappel des règles de détermination de la loi applicable, sont traités principalement la détermination de la juridiction compétente, l’action en justice et la preuve ; enfin quelques illustrations particulières en matière civile sont données.

Mots clés : loi applicable, conflits de juridictions, action en justice, preuve, statut des personnes, les biens, les obligations.


Ce cours permet d’appréhender la dimension sociologique du raisonnement juridique. Il mettra l’accent sur les méthodes utilisées pour la construction des normes juridiques.


Le cours est consacré à l'étude de certains thèmes du Droit communautaire civil africain :
- l’introduction générale présente notamment certaines notions de base du droit communautaire, les divisions du droit communautaire, un focus sur le droit communautaire privé, les sources du droit communautaire civil ; ainsi que la méthodologie en droit communautaire civil.
Après cette introduction, il étudie la protection particulière des personnes vulnérables, le mariage, la filiation, les régimes matrimoniaux, les successions et libéralités ; la propriété et les obligations.


Ce cours d’initiation au droit foncier vise à mieux comprendre la tenure traditionnelle et la gestion moderne du foncier, l’évolution du droit foncier malien, la domanialité public-privé et la gestion des conflits foncier au Mali. De ce fait, le cours s’articule autour de cinq parties : la première partie porte sur l’étude du droit foncier endogène (I), la deuxième partie retrace l’évolution du droit foncier colonial (II), la troisième partie est consacrée à l’examen du droit foncier malien après l’indépendance (III), la quatrième partie porte sur l’étude de la domanialité (IV), la cinquième partie traite l’immatriculation foncière, la sixième partie analyse l’expropriation pour cause d’utilité publique et, enfin, la septième partie s’intéresse aux tensions et conflits fonciers au Mali (VII).

Ce cours permet aux apprenants de comprendre les fondements et les mécanismes du droit colonial au service de cette vaste entreprise de domination qu’est la colonisation. Le droit colonial a été introduit en Afrique en même temps que le droit moderne, à l’époque coloniale, et il s’est maintenu avec l’indépendance. Son enseignement couvre les fondements du droit colonial, les sources, le droit public colonial et le droit privé colonial.

La problématique des relations internationales est un domaine de la Science politique, un domaine très vaste et dynamique. En effet, certains problèmes majeurs d’aujourd’hui peuvent ne pas l’être demain. Il n’en demeure pas moins que certains sujets ou thématiques de recherche conservent toute leur pertinence et deviennent ce que l’on  qualifie de grands problèmes politiques contemporains. Ce sont ces grands problèmes que l’on étudiera dans ce cours. Partant de la nature relativement conflictuelle des relations internationales interétatiques, nous aborderons les causes probables de la rupture dans les relations internationales, la question de la légitime défense, celle de la protection de l’homme contre divers risques et des migrations internationales.


L'objectif de ce cours est de montrer comment l’analyse des organisations est le fruit d’un construit social qui s’est constitué progressivement en science.

Le cours associe une réflexion globale sur les transformations des organisations et de leurs modalités de gestion depuis le 19e siècle, une étude détaillée des grands courants et théories des organisations et une présentation critique de la gestion du changement dans les organisations. Après avoir montré comment la révolution scientifique, l’idée de progrès puis sa transformation en idéologie, et les révolutions technologiques affectent les organisations, le cours propose d’appréhender la sociologie des organisations en associant en permanence présentation et analyse critique des théories et de leurs évolutions et cas concrets anciens et actuels. L’objectif du cours est de permettre aux étudiants à partir de la maîtrise de connaissances organisationnelles solides de pouvoir comprendre et évaluer le fonctionnement d’une organisation d’une part et d’autre part d’anticiper sur les changements liés notamment aux mutations des modes de production en cours et au passage à l’ère post industrielle et consumériste


Ce module traite de l’aménagement des territoires urbains, la gouvernance locale, la coopération et gestion de projets de développement. Les étudiants doivent avoir des connaissances de base sur l’économie, les relations internationales, la mondialisation et le droit.

Nous préciserons les concepts clés de la matière tout en donnant une image générale de la problématique que constituent l’environnement et le développement durable depuis quelques décennies. Ainsi, il sera question de la Définition de l'Environnement et des principaux risques environnementaux à savoir entre autres : la pollution, le réchauffement climatique, la destruction de la couche d’ozone, la surproduction et la surconsommation qui conduisent à la problématique des déchets.


Ce cours présente le niveau deux du langage Java. Il aborde les notions suivantes : Classe et Objet, Collection en Java, Flux d'Entrée/Sortie, Exceptions, Thread, Interface graphique avec Java Swing.


La mécanisation des opérations minière dans l’industrie comprend toujours les techniques mises en œuvre pour la fragmentation, la classification et la séparation, afin d’acheminer les matières premières sur le site de transformation.  Ce cours présente en quatre (4) chapitres l’ensemble des techniques pour réaliser les opérations mécaniques préliminaires nécessaire pour l’élaboration d’un métal quelconque. Un premier chapitre permet de planter le décor, pour la compréhension du domaine.

Le chapitre 2 traite la technologie des appareils de fragmentation (grossière, fine et ultrafine), qui reposent sur la mise en œuvre de forces externes se résumant à des actions de compression, de cisaillement et d’impact. Il en découle une classification de ces différents types d’appareils tenant compte du mode d’action principal ; même s’il est souvent difficile de faire la part exacte de chaque type de force externe agissante, car on n’observe que le résultat global.

Les produits de la fragmentation sont généralement soumis à une classification granulométrique, dans le but d’obtenir des fractions appropriées aux traitements ultérieurs. C’est dans cette optique que le chapitre 3 présente la technologie de différents types appareils de classification. Un accent particulier est mis sur les appareils de classification par criblage tamisage, la classification pneumatique et hydraulique.

Pour continuer le processus d’élaboration, les produits issus de la classification doivent être généralement enrichis. L’enrichissement implique l’identification et la séparation des parties utiles et stériles du minerai, pour obtenir d’un côté un concentré et de l’autre un résidu. Le chapitre 3 présent les techniques d’enrichissement du minerai, principalement la séparation gravimétrique, magnétique et la flottation. Une meilleure connaissance de ces techniques permet la récupération la plus complète possible du minerai utile, dans un concentré dont la teneur se prête aux traitements ultérieurs.


Résumé

Ce cours intitulé « didactique des disciplines » est donné ici en Master en principe pendant le semestre 1. Il consiste à travailler une à une les matières de français, figurant sur les emplois du temps du premier cycle de l’école fondamentale, à travers la définition, le but et l’importance, les horaires et programmes aux différents niveaux du cycle, et surtout la démarche méthodologique et le comment les préparer et les exécuter concrètement en vue d’amener  les étudiants à les enseigner correctement. C’est ce dernier aspect (de pratique) qui prend du temps et qui justifie ici les TP/ TD.

Ce module donné ici en Master est réalisé en principe au premier semestre. Nous tenterons des fois d’alterner cours magistral et  activités pratiques pour permettre d’identifier les insuffisances et les réparer au fur et à mesure.

Dans le présent module, nous nous intéresserons aux matières du français du fondamental 1. On verra pour chacune d’elles comme déjà signalé : la définition ou description, le but et l’importance ; les programmes et horaires ; la conduite de la leçon, l’enseignement de la matière aux différents niveaux, la préparation et l’animation de la discipline dans les classes.

Une évaluation finale nous permettra tous, maître et étudiants, de mesurer le niveau de réussite de notre travail et valider le module.

L’administration scolaire ou la gestion des ressources éducatives renferme les actions de gestion des ressources humaines, matérielles et financières menées par une ou des personnes désignées par l’Etat en vue de permettre le fonctionnement de structures (centrales et déconcentrées) de l’éduction. L’administration scolaire revêt donc un processus hiérarchisé en ce sens que chaque organe éducatif, à quelque niveau que ce soit, dégage une gestion propre à lui.

Au Mali, la gestion de ressources éducatives, bien qu’elle se présente différemment selon les niveaux des organes de décision du circuit éducatif, elle se manifeste par une interaction et une interdépendance des organes chargés de conduire le fonctionnement de l’éducation dans son ensemble. Ainsi l’administration des ressources de l’éducation au Mali se caractérise par une gestion centrale à travers les missions du Ministère et des Directions de l’éducation nationale et une gestion déconcentrée à partir des missions des Académies d’Enseignement (AE), des Centres d’animation Pédagogiques (CAP) et de celles des établissements d’enseignement.

Pour un développement efficace et efficient du secteur de l’éducation dans un pays à revenu limité comme le Mali, l’acquisition des connaissances et compétences par des acteurs nommés comme administrateurs du système éducatif, en termes de gestion des ressources humaines, matérielles et financières demeure une nécessité indéniable.  

 


Ce cours intitulé « didactique du français » est un cours qui sera réalisé en licence. Il consiste à travailler une à une les matières de français, figurant sur les emplois du temps du premier cycle de l’école fondamentale, à travers la définition, le but et l’importance, les horaires et programmes aux différents niveaux du cycle, mais surtout à décortiquer la démarche méthodologique et le comment les préparer et les exécuter concrètement en vue d’amener  les étudiants à les enseigner correctement. C’est surtout ce dernier aspect de pratique qui prend du temps et qui justifie les cours de TP/ TD en didactique des disciplines.

Le module prévu pour la licence va se réaliser en un semestre. Nous tenterons des fois d’alterner cours magistral et  activités pratiques pour permettre d’identifier les insuffisances et les réparer au fur et à mesure.

Dans le présent module, nous nous intéresserons aux matières du français du fondamental 1. On verra pour chacune d’elles comme déjà signalé : la définition ou description ; le but et l’importance ; les programmes et horaires ; la conduite de la leçon, l’enseignement de la matière dans les différents cours ou classes ; la préparation et l’animation de la discipline dans les classes.

Une évaluation finale nous permettra tous, maîtres et étudiants, de mesurer le niveau de réussite de notre travail et valider le module.


Ce module prend en compte tous les contours liés aux systèmes coloniaux en l’occurrence les grandes motivations qui ont facilité les conquêtes de l'Afrique. Cependant, les différentes conquêtes en Afrique manifestent une prise de conscience chez les grands guerriers africains. Une organisation énorme s'effectue autour des leaders et des populations Africaines par des contestations contre l'occupation des territoires . Des chefs de guerre vaillants voient le jour à travers toute l'Afrique initient une résistance suite à l’évolution des événements.  Mais la poussée impérialiste de l'Europe accélère la naissance d'une véritable guérilla. Force est de reconnaitre que les liens entre Européens et Africains se transforment en drame  de sorte que les conquêtes aboutissent à une véritable guerre d’intérêts qui  se transforme en confrontation armée. Mais vu la longueur de l’étude, il est important de mettre un accent particulier sur les conquêtes en Afrique Occidentale après une analyse de mobiles.

Ce cours intitulé « didactique des disciplines : Module  mathématiques » sera réalisé pendant un semestre entier car il a besoin d’être détaillé pour être bien compris et bien enseigné dans les classes, non seulement au regard de l’importance de la connaissance des mathématiques dans la réussite scolaire, mais aussi du fait que nos enseignants ne savent pas les enseigner aux élèves. Il importe donc de les enseigner en détail, avec beaucoup de conseils, d’exemples et de temps, pour leur bonne compréhension par les élève-professeurs qui les transposeront aux élèves.

Ce cours consiste à travailler une à une les matières de mathématiques figurant sur les emplois du temps du premier cycle de l’école fondamentale, à travers la définition, le but et l’importance ; les horaires et programmes aux différents niveaux du cycle, mais surtout à expliquer la démarche méthodologique et le comment les préparer et les exécuter concrètement avec les étudiants. Des TP/ TD suivront les cours magistraux.

Ce module prévu pour la licence va se réaliser en 25 semaines soit un thème en deux semaines ou plus. Nous allons, pendant ce travail, alterner cours magistral et quelques activités pratiques pour permettre d’identifier les insuffisances et les réparer au fur et à mesure.

Une évaluation finale nous permettra, maître et étudiants, de mesurer le niveau de réussite de notre travail et valider le module.


Résumé du module

La rapide évolution démographique que le monde a connue au cours des dernières décennies, a entrainé de nouveaux besoins en énergies, en moyens de transports et le recours à une agriculture mécanique, scientifique, gourmande des grandes exploitations. Au fil des siècles, il s’en est suivie une production et une concentration particulièrement importante dans l’atmosphère, des GES anthropiques à l’origine du réchauffement climatique global face auquel, la communauté internationale s’est mobilisée afin d’apporter des solutions durables par des mesures d’atténuation et d’adaptation.


Ce cours est destiné au étudiants en L3. Il leur permet de comprendre le processus d'élaboration d'un programme scolaire et   contient des contenus qui leur permettront de repérer les contenus de SVT dans le programme du fondamental 1 et d'interpréter celui du fondamental 2 pour préparer des cours pour ce niveau

La politique environnementale regroupe toutes les mesures prises par les pouvoirs publiques (tant au niveau national que mondial) pour préserver l’environnement. Ce cours aborde la politique environnementale du Mali qui est centrée sur la  Protection de l’environnement et une meilleure gestion des ressources naturelles. Il analyse des politiques élaborées à l'échelon international, national et local. Comment ces politiques sont élaborées et appliquées ? Ensuite, la traduction de ces politiques dans les textes juridiques est examinée ce qui conduit à une étude des différents instruments utilisés. 

Le Mali est un pays sahélien, semi-désertique dont le territoire est confronté à La persistance de la sécheresse, l’avancée très rapide du désert et la dégradation accélérée des ressources naturelles depuis plusieurs décennies, et aux effets des changements climatiques.

Pour résoudre les problèmes d’environnement, le pays a adopté et élaboré de nombreuses politiques en faveur de l’environnement. Quel est le contenu de ces politiques? Quels sont les différents instruments de la politique, comment cette politique est appliquée, quels sont les forces et les faiblesses de cette politique ?

Mots-clés : environnement, politique, instrument, IPE, normes, diagnostic.

Le développement de l’action éducative dans un environnement social en perpétuelle mutation nécessite la maîtrise des questions relatives à l’adaptation des ressources (humaines et matérielles), des programmes et méthodes d’enseignement aux réalités morphologiques, intellectuelles et psychologiques des sujets-apprenants en vue d’assurer à ces derniers un parcours académique souhaité. L’institution scolaire est un lieu dans lequel, l’Etat mobilise des ressources financières, matérielles et humaines en vue de permettre à des apprenants d’acquérir des connaissances et des compétences suivant une finalité éducative. Elle se présente également comme étant un lieu d’interactions et de confrontations des acteurs affichant des profils variés (Etat, autorités éducatives, administrateurs scolaires, enseignants, élèves, parents d’élèves…) dans le but de permettre la formation académique des apprenants. Cette caractéristique de l’école fait que les dérives constatées dans son fonctionnement à savoir les difficultés d’apprentissage et l’échec scolaire sont difficiles à cerner sans une connaissance approfondie des influences que pourraient avoir les différentes interactions (intra et extra-scolaires) sur la situation d’éducation à laquelle les apprenants sont soumis. Cependant la psychologie, qui a pour objet d’étude, les comportements observables et non observables de l’Homme dans son milieu occupe une place de choix dans la régulation des problèmes survenus dans les situations d’éducation, en ce sens qu’elle pourrait être utilisée pour comprendre les interactions existantes dans le milieu scolaire et les facteurs déterminant les comportements recensés via ces interactions. En effet l’étude des facteurs psychiques est une démarche indispensable pour déceler les raisons qui justifient les difficultés d’adaptation et de perturbation que pourraient manifester les élèves en situation d’apprentissage en vue de trouver des méthodes d’ajustements appropriées. Le domaine de la psychologie de l’éducation est constitué par  l’ensemble des données qui résultent des analyses, des observations, des études scientifiques, des expérimentations ayant pour objet d’étudier, sous l’angle psychologique, tous les aspects des situations d’éducation et les différents facteurs qui les déterminent (presses universitaires de France, 1ère édition ; 1999).

La psychologie scolaire résulte d’un besoin d’association des efforts de la psychologie aux actions pédagogiques de l’école à travers une régulation de cette dernière par la psychologie. La psychologie et la pédagogie seraient donc des sœurs inséparables si un regard devait être porté sur la démarche de perfection des projets éducatifs.

Le cours centré sur la psychologie scolaire renferme donc des éléments permettant non seulement d’identifier les fondements des difficultés d’apprentissage scolaires, mais aussi de trouver les moyens curatifs à ces difficultés à travers des démarches psychologiques appropriées.


Le monde contemporain est le monde qui s’est construit après la seconde guerre mondiale. C’est le monde actuel, notre époque. Ce monde  est un monde interconnecté et interdépendant. Il se caractérise à la fois par des progrès et des inégalités, par la multiplication de flux de toute nature, et des rapports de différentes natures : conflits et terrorisme, atteintes à l’environnement, …. Ce cours aborde les grands problèmes et les enjeux qui caractérisent notre monde en montrant qu’ils sont à la fois reliés et multidimensionnels exigeant des différents acteurs (États, organisations ou groupes de citoyens) une synergie d’action dans la recherche de solutions durables. Aussi on comprend que la résolution des défis nécessite le recourt à plusieurs disciplines comme l’histoire, la géographie, la politique, l’économie et  la géopolitique car chacune permet de saisir la réalité de manière différente. Ces différentes grilles de lecture permettent de mieux comprendre l’organisation du monde global.

A travers ce cours, on comprendra que la plupart des grands problèmes de notre époque ont des origines plus ou moins lointaines : après la seconde guerre mondiale, après la guerre froide, pendant et après la décolonisation, l’implosion du bloc communiste, … Certains résultent  des processus démocratiques, de mondialisation ou encore de la recherche de profits personnels, et d’autres .

Par technique de dissertation et commentaire en histoire et géographie, on désigne un ensemble de méthodes,procédés, voies et moyens pour expliquer et analyser un sujet ou commenter un texte. On fait apppel à des conseils généraux et spécifiques pour réussir la dissertation ou le commentaire de texte: analyser, interpréter,commenter.

La géographie rurale est une branche de la géographie humaine qui met l’accent sur le monde rural à travers les ménages et les entreprises agricoles ; mais aussi l’action de l’homme sur son environnement à savoir, la connaissance de la différence entre un système d’agriculture intensif et un système d’agriculture extensif.

En outre, ce cours édifie les apprenants les différents types de production agricole       (auto- consommation, capitaliste, socialiste et biologique) ;

-          comprendre la complémentarité entre ville et compagne, et pourquoi les villes grignotent les espaces rural;

-          comprendre les processus de diversification agricole identifié leur impact sur les consommations et la sécurisation des revenus;

-          et enfin évaluer l’importance et les causes des flux migratoires ainsi que la nature et les des phénomènes interrelationnels ville et compagnes.




 

La géographie rurale est une branche de la géographie humaine qui met l'accent sur le monde rural à travers les ménages et les entreprises agricoles, mais aussi l'action de l'homme sur son environnement à savoir:   la connaissance de la différence entre un système d'agriculture intensif et un système d'agriculture extensif. En outre ,ce cours édifie les apprenants sur les différents types de production agricole (autoconsommation, capitaliste, socialiste et biologique).




 

La mondialisation est un phénomène d’actualité. Elle évoque à la fois plusieurs réalités : uniformisation, inégalité de développement et développement,  accès aux nouvelles technologies, guerres, conflits et terrorisme, migrations, détérioration de l’environnement, …, permettant de comprendre les enjeux du monde d’aujourd’hui.

Ce cours l’aborde dans une perspective géographique et économique notamment dans le contexte de la libéralisation (abolition des obstacles tarifaires et non tarifaires), la mobilité des hommes, des capitaux et des flux de toute nature dans l’espace. Il examine aussi quelques enjeux et objectifs politiques, sociaux  et culturels du phénomène de mondialisation. Ce qui n’est pas sans conséquences géographiques et géopolitiques.

Mots-clés : mondialisation/globalisation, FMN ou FTN, Village global, système-monde, économie-monde, espace.


MOTS CLÉS :

Apprentissage : Apprendre c’est acquérir, s’approprier des connaissances, construire de nouvelles compétences, modifier sa façon d’agir, de penser, etc. c’est aller de ce que l’on sait vers ce que l’on ignore, du connu vers l’inconnu.

Education : Art de former une personne, spécialement un enfant ou un adolescent, en développant ses qualités physiques, intellectuelles et morales, de façon à lui permettre d’affronter sa vie personnelle et sociale avec une personnalité suffisamment épanouie.

Enseignement : Enseigner véhicule au moins trois significations différentes selon le rapport privilégié :

- Si on privilégie le rapport au savoir, enseigner revient à transmettre des connaissances en les exposant le plus clairement, le plus précisément possible. 

- Si on privilégie l’acquisition d’automatismes, enseigner revient à inculquer des comportements, des attitudes, des réactions, des gestes professionnels. 

- Si on privilégie le rapport aux élèves, enseigner revient à faire apprendre, faire étudier, guider, accompagner les élèves dans les mises en activité que l’on propose. 

Développement : Ensemble des phénomènes qui participent à la transformation progressive de l'être humain de la conception à l'âge adulte.

Jeu : La notion de jeu semble bien difficile à définir dans la mesure où le terme englobe une multitude d’activités. Ce terme étant polysémique, il n’existe pas de définition générale.

Pédagogie : La pédagogie (du grec παιδαγωγία, direction ou éducation des enfants) désigne l'art de transmettre une compétence. Le terme rassemble les méthodes et pratiques d'enseignement requises pour transmettre un savoir (connaissances), un savoir-faire (capacités) ou un savoir-être (attitudes).

pédagogie préscolaire: La pédagogie préscolaire peut être définie comme l'éducation concernant les jeunes enfants avant l'âge de la scolarité obligatoire (0 – 7 ans).

La petite enfance: est une période qui va de la naissance jusqu’à l’âge de cinq ans.

Résumé: 

La pédagogie préscolaire prépare l’enfant à entamer avec succès les apprentissages scolaires et met en place les bases de l’édifice c’est à dire les dispositions et les potentialités dont l’école aura besoin pour l’instruction et la formation de l’enfant.

 Les expériences de la petite enfance ont une influence importante sur la santé physique, mentale et affective future des enfants, ainsi que sur leur capacité à apprendre.

Le jeu est une activité omniprésente, nécessaire et essentielle dans la vie de l’enfant. Il est notamment important pour le développement cognitif et social de l’enfant.

Veiller à la santé et à la sécurité des enfants tout en créant un milieu de vie favorisant leur développement global est primordial. Développements socio-affectif, moral, motricité fine, motricité globale, cognitif et langagier doivent ainsi être mis en œuvre, afin de bien répondre à un bon programme éducatif, apprendre tout en s’amusant, voilà le but recherché.




Le cours de législation scolaire vise à donner aux élèves-professeurs des informations sur la législation scolaire au Mali. Il commencera par l’historique du système éducatif malien puis s’étendra à l’organisation, à la structure, au fonctionnement et s’achèvera avec les textes qui gèrent le personnel et la vie syndicale. Il lui permettra de connaitre les textes afin de le préparer à la vie professionnelle.
La vie de l’homme dépend de ses activités de production. La production est le processus de création de biens et de services, par l’utilisation des facteurs de production notamment alimentaire. C’est une activité économique génératrice de richesses visant à satisfaire les besoins individuels et collectifs, par l’amélioration des rendements et des productions alimentaires. Au Mali, les politiques de production et d’autosuffisance mises en place, ne génèrent pas d’incitations à la production des céréales (riz, mil, maïs, coton, etc.), par les prix. Malgré l’initiative Riz de subventions aux intrants et les programmes d’irrigation, les producteurs ne bénéficient pas de la hausse des prix nationaux et internationaux. Ceci est dû en partie aux politiques pro-consommateurs - ventes à bas prix, prix plafond, levée de la taxe à l’importation, et en partie à la faiblesse des infrastructures de transport, ainsi qu’au tau de change surévalué du FCFA par rapport au dollar Euro. C’est pourquoi, il est important que le Gouvernement du Mali évalue attentivement l’impact à moyen et long-terme, des politiques en cours sur la production et la consommation afin que la politique d’autosuffisance alimentaire soit atteinte.

La Didactique des SVT est l'étude des processus d'enseignement et d'apprentissage des SVT. De ce fait elle propose des outils et des démarches pour un apprentissage efficace. Ce module est destiné aux futurs professeurs des SVT. Il leur donnera les outils nécessaires pour être des vrais professionnels dans le métier de l'enseignements des SVT.


La problématique de l’environnement urbain s’interroge sur les processus d’articulation entre le mode de production et de fonctionnement de la ville d’un côté, et la consommation des biens collectifs qui lui sont nécessaires de l’autre. C’est la croissance incontrôlée de la quantité et de la qualité des biens collectifs dont la ville a besoin pour croître et fonctionner qui dessine les contours de la crise urbaine, non pas comme une crise du rapport à la nature mais comme une crise de régulation de la consommation des biens collectifs.

La logique formelle joue un rôle très important dans le raisonnement. C’est avec Lukasiewicz que la logique formelle fut inventée pour pallier à l’incohérence du langage ordinaire. Les logiciens modernes ont médité mise en œuvre d’une forme de logique plus mathématiques. Suite à la crise des mathématiques en 1929, la nécessité d’invention une science de raisonnement plus formelle était sine qua non. Mots clés : La logique, raisonnement, validité.
Le cours de Micro-enseignement repose sur les techniques d’élaboration, d’exécution et d’évaluation d’une leçon. Ce cours est destiné aux futurs enseignants. Il permet leur initiation, leur entraînement, leur préparation à leur métier futur, l’enseignement. Grâce au micro-enseignement qui est organisé de manière à permettre à l'Etudiant d’accomplir ce qu’on attend de lui, son comportement peut être observé, analysé, évalué et modifié pour qu’il soit conforme à la demande. Bien sûr, l'Etudiant peut lui même critiquer sa pratique afin d’améliorer sa démarches.

    Résumé du Cours

La Constitution de la République du Mali stipule en son article 18 que « Tout citoyen a droit à

l’instruction. L’enseignement public est obligatoire, gratuit et laïc. »

La loi N° 99/046 du 28 décembre 1999 portant Loi d’orientation sur l’éducation (modifiée)

garantit le droit à l’éducation pour chaque citoyen. Le droit d’aller à l’école s’exerce sans

discrimination fondé sur le sexe, l’origine sociale, la race ou la religion. (Article 9)

Dès lors, le Mali a adhéré à différentes conventions et règles internationales, et, a participé à

de nombreux fora visant à atteindre l’Education Pour Tous.

On peut citer, entre outre :

- la Convention relative aux Droits de l’Enfants (CDE), ratifiée par la loi N° 30-72/AN

du 29 aout 1990 ; entrée en vigueur le 20 octobre 1990 ;

- La Conférence de Jomptien, mars 1990 ;

- Les 22 règles de l’égalisation des chances en faveur de l’éducation des personnes

handicapées, Nations Unies, décembre 1993 ;

- La Conférence Mondiale sur les Besoins Educatifs Spéciaux : Accès et Qualité

(Salamanque, Espagne, juin 1994 pour l’atteinte des objectifs de l’EPT.

Ce cadre légal mobilise une multitude d’acteurs autour de l’école inclusive et invite les

éducateurs à adapter leur enseignement selon les besoins de chaque apprenant.

Mots clés

Education ; Inclusion ; Handicap ; Besoins éducatifs spéciaux

Ces dernières années, la dégradation de l’environnement est devenue une préoccupation nationale et internationale. Ce cours a pour objectif d’analyser les causes des dégradations de notre environnement en utilisant différentes approches. Nous allons montrer que les problèmes sont nombreux et les causes varient selon les pays, les régions, les continents et le niveau de développement ; et que les pays développés et émergents sont les plus gros pollueurs du monde. Les atteintes sont nombreuses et variées (déforestation, érosion de la biodiversité, sécheresse et désertification…) dont les plus importantes sont les pollutions dues aux déchets et les changements climatiques

Mots-clés : environnement, écosystème, dégradation, déchets et pollution, changements climatiques, interaction, ressources, espace, croissance démographique.

Au demeurant nous pouvons nous retenir au terme de ce travail que les rendements sont liés d’une part à la variabilité ou à l’inégalité répartition spatio-temporelle des pluies.

La fréquence et pauses sèches pluviométriques dans la communes rurale de koudian et outils rudimentaires. En effet le manque de matériels agricoles de semences de qualité  de fertilisants chimiques ou  organique  conjugués aux effets de la dégradation du couvert végétal  et de la baisse de la fertilité des sols constituent des contraintes réelles pour la production agricole dans la commune rurale de Koundian. Les rendements agricoles n’ont pas toujours été à la hauteur des espérances.


La logique formelle joue un rôle très important dans le raisonnement. C’est avec Lukasiewicz que la logique formelle fut inventée pour pallier à l’incohérence du langage ordinaire. Les logiciens modernes ont médité mise en œuvre d’une forme de logique plus mathématiques. Suite à la crise des mathématiques en 1929, la nécessité d’invention une science de raisonnement plus formelle était sine qua non. Mots clés : La logique, raisonnement, validité.

Le dividende démographique est la croissance économique résultant de l’évolution de la pyramide des âges de la population d'un pays. Durant la période entre le déclin de la part des moins de 15 ans et l'augmentation forte de la part des plus de 65 ans, il existe une « fenêtre d'opportunité démographique » qui peut produire potentiellement une forte croissance économique par habitant grâce à une augmentation du rapport de l'âge actif (15 à 65 ans) à la population dépendante (autres), appelée le

 «Dividende démographique». Cette dynamique de la transition socio-démographique influe aussi fortement sur celle du développement durable. Un Etat promoteur du développement est en général à l'origine de la majorité de ces évolutions.

La migration est une pratique sociale qui s'inscrit dans l'espace et le temps.

Les migrants sont des acteurs clés de la mondialisation. Ils contribuent à mettre en relation des territoires. Migrations des conflits, de la pauvreté ou stratégies de recherche de meilleures conditions de travail et d’existence, elles font écho aux écarts de richesse, aux guerres, aux besoins de main-d’œuvre spécifiques.

Les migrations sont contrôlées et font l’objet de débat et de politiques.


Ce cours présente en quatre chapitres les principaux phénomènes qui influencent la structure et les mouvements des populations humaines dans le temps et dans l’espace. Les applications pratiques des concepts, les outils et techniques enseignés sont faits à travers des exemples variés et précis dans diverses sociétés. Les théories démographiques et les perspectives sont également esquissées.
Depuis trente ans, en anglais comme en français, en Europe comme ailleurs, les recherches en didactique de la géographie se sont multipliées. Les publications concernant ces didactiques disciplinaires ont été le vecteur de diffusion des recherches et ont tenté d’influencer à la fois les pratiques d’enseignement ou les curriculums.
Sous prétexte d’une meilleure compréhension de sociétés en perpétuel mouvement, d’une part, et connaissant des transformations rapides, d’autre part, l’enseignement de la géographie s’est recentré sur des thèmes et enjeux pluridisciplinaires : démocratie, environnement, développement, mondialisation, etc.
C'est donc à la lumière de la pédagogie et de la didactique des situations qu'il faut aborder le rapport au savoir, qui est effectivement au centre du rapport à l'école, du rapport à la formation, à l'apprentissage, y compris dans l'apprentissage sur le tas.
Mots clés : didactique, géographie, acquisition des connaissances, apprentissage, enseignement

Ces cours sont destinés aux classes de 10ème année de l'enseignement secondaire général

Ce cours s'adresse aux arabophones de l'enseignement secondaire général. Toutes les classes sont concernées.

Ces cours s'adressent aux classes de 11ème année de l'enseignement secondaire général

Ces cours sont destinés aux classes de terminales de l'enseignement secondaire général

Ces cours sont destinés aux classes de Brevet de Technicien première et deuxième parties de l'enseignement secondaire technique et professionnel

Ce module présente les cours destinés aux classes de 7ème année de l'enseignement fondamental.

Ce module présente les cours destinés aux classes de 8ème année de l'enseignement fondamental.

Ce module présente les cours destinés aux classes de 9ème année de l'enseignement fondamental.